• Thanks for stopping by. Logging in to a registered account will remove all generic ads. Please reach out with any questions or concerns.

Une nouvelle vague de terroristes issue des prisons britanniques - AFP

Alea

Sr. Member
Reaction score
0
Points
160
Agence France-Presse
Londres
Publié le 27 août 2010 à 11h37 | Mis à jour à 12h27


Une nouvelle vague de terroristes issue des prisons britanniques


Des centaines de musulmans qui se sont radicalisés dans des prisons britanniques pourraient déclencher une «nouvelle vague» de terrorisme intérieur avec des attaques en solo difficiles à empêcher, ont averti vendredi des experts.

Quelque 800 «radicaux potentiellement violents» pourraient sortir du système carcéral dans les prochaines années après avoir été ciblés et endoctrinés par des djihadistes dans des prisons de haute sécurité, affirme un rapport du Royal United Services Institute (RUSI).

Ces individus fortement motivés mais mal entraînés pourraient être amenés à tenter leur chance en solo alors que les terroristes s'éloignent de pratiques consistant à organiser des attaques coordonnées à grande échelle, explique le journal de ce centre de réflexion sur les questions de défense et de sécurité.

Selon lui, la Grande-Bretagne, plus que n'importe quel pays en Occident, a tout à redouter de ce terrorisme intérieur et toutes les conditions sont réunies pour que des actions de ce type soient lancées à n'importe quel moment.

«La radicalisation djihadiste se déroule à grande vitesse selon les autorités pénitentiaires», assure le rapport intitulé Terrorisme: La Nouvelle Vague.

«Quelque 800 radicaux potentiellement violents et qui n'ont pas été reconnus coupables de terrorisme seront peut-être de retour dans la société dans les cinq à dix prochaines années», ajoute-t-il.

Les responsables pénitentiaires estiment qu'un détenu musulman sur dix va se radicaliser dans des prisons de haute sécurité.

Les nouvelles méthodes d'attaque seraient inspirées par de nouveaux chefs d'Al-Qaïda, comme le religieux américano-yéménite Anouar Al-Aulaki, qui organisent des complots que les services de sécurité ont de plus en plus de mal à tuer dans l'oeuf.

Al-Aulaqui, imam né aux États-Unis et installé au Yémen, avait apporté sa bénédiction à l'auteur d'une fusillade meurtrière en novembre 2009 sur une base de l'armée au Texas, un officier musulman, ainsi qu'à l'auteur nigérian d'une tentative ratée d'attentat sur un avion se rendant à Detroit à Noël dernier.

Selon le rapport du RUSI, les nouveaux militants susceptibles de viser la Grande-Bretagne en tentant leur «chance» de manière isolée n'auront que «peu d'entraînement et de ressources, augmentant les difficultés de localisation et d'interception pour la police et les services de renseignement».

«Toutes les conditions sont réunies pour une série d'attaques susceptibles de commencer à n'importe quel moment».

Des attentats suicide avaient visé trois rames de métro et un bus à Londres le 7 juillet 2005 (52 morts). D'autres projets d'attaques ont été déjoués.


http://www.cyberpresse.ca/international/europe/201008/27/01-4310336-une-nouvelle-vague-de-terroristes-issue-des-prisons-britanniques.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_europe_287_section_POS4
 
Top